DES_4/DES396
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES INÉDITES
1860
FAMILLE
À UNE MÈRE QUI PLEURE AUSSI
         Qui sait si votre enfant qui flotte dans vos larmes, 12
         Dont votre cœur profond nourrit les jeunes charmes, 12
         ( Seul cœur qui de l’oubli le sauve et le défend) 12
         N’a pas, au seuil de Dieu, rencontré mon enfant ? 12
5 Qui sait si leurs mains d’ange, un moment réunies, 12
         N’ont pas pesé là-haut nos peines infinies, 12
         Et, pleurant de l’amour qu’on leur garde en ce lieu, 12
         N’ont pas compté nos pleurs pour les offrir à Dieu ? 12
         Qui sait ! Je sais au moins qu’en vous voyant, Madame, 12
10 Une tendre nouvelle a rafraîchi mon âme. 12
         Comme si mon enfant, puissante avec douceur, 12
         À mon deuil éternel amenait une sœur. 12
         Si c’est sa volonté, qu’elle soit accomplie ! 12
         Rien ne relèvera notre destin qui plie. 12
15 Mais dans le deuil d’amour qui vient de nous lier, 12
         Apprenons qu’il est doux de ne pas oublier ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie