DES_4/DES414
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES INÉDITES
1860
ENFANTS ET JEUNES FILLES
SELON DIEU
         Mère, un cheval est à la porte : 8
         Il demande la charité. 8
         — Vite, du foin, qu’on le lui porte ; 8
         Il en sera réconforté. 8
5 Cheval, dis à Dieu, notre maître, 8
         Qu’avec joie et sans te connaître, 8
         Et nourris de sa charité, 8
         Nous t’avons bien réconforté. 8
         Mère, un ramier est à la porte : 8
10 Il demande la charité. 8
         — J’ai là du bled, qu’on le lui porte ; 8
         Il en sera réconforté. 8
         Ramier, dis à Dieu, notre maître, 8
         Qu’avec joie et sans te connaître, 8
15 Et nourris de sa charité, 8
         Nous t’avons bien réconforté. 8
         Mère, un enfant est à la porte : 8
         Il demande la charité. 8
         — Tout notre lait, qu’on le lui porte : 8
20 Il en sera réconforté. 8
         Enfant, dis à Dieu, notre maître, 8
         Qu’avec joie et sans te connaître, 8
         Et nourris de sa charité, 8
         Nous t’avons bien réconforté. 8
25 Mère, un vieillard est à la porte : 8
         Il demande la charité. 8
         — Du vin, du vin, qu’on le lui porte ; 8
         Il en sera réconforté. 8
         Vieillard, dis à Dieu, notre maître, 8
30 Qu’avec joie et sans te connaître, 8
         Et nourris de sa charité, 8
         Nous l’avons bien réconforté. 8
         Mère, un coupable est à la porte : 8
         Il demande la charité. 8
35 — Ce manteau blanc, qu’on le lui porte ; 8
         Nous l’aurons réhabilité. 8
         Ami, dis à Dieu, notre maître, 8
         Qu’avec joie et sans te connaître, 8
         Et brûlants de sa charité, 8
40 Nous t’avons réhabilité. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie