DES_4/DES425
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES INÉDITES
1860
ENFANTS ET JEUNES FILLES
LA JEUNE PENSIONNAIRE
         Ah ! je suis inconsolable 7
         D’avoir perdu mon ruban ! 7
         Ma chère, il était semblable 7
         Aux rouleaux de mon volant. 7
5 Celui-ci, bien qu’adorable. 7
         Regarde, est d’un autre blanc !… 7
         On a bien raison de dire : 7
         « Les chagrins sont près de nous. 7
         Pas un cœur qui ne soupire 7
10 Du sort méchant et jaloux. 7
         Tu ris… Ne me fais pas rire ! 7
         Pourtant, ce serait bien doux ! 7
         Mais je suis inconsolable 7
         D’avoir perdu mon ruban ! 7
15 Ma chère, il était semblable 7
         Aux rouleaux de mon volant. 7
         Celui-ci, bien qu’adorable, 7
         Regarde, est d’un autre blanc. 7
         Mise hier comme une fée, 7
20 Au bras de mon frère Henri, 7
         D’un coup de vent décoiffée. 7
         J’entre, et chacun pousse un cri 7
         J’étais toute ébouriffée : 7
         Juge si nous avons ri ! 7
25 Mais je suis inconsolable 7
         D’avoir perdu mon ruban ! 7
         Ma chère, il était semblable 7
         Aux rouleaux de mon volant. 7
         Celui-ci, bien qu’adorable. 7
30 Regarde, est d’un autre blanc ! 7
         La joie est dans notre école. 7
         Mais toujours le bonheur ment ! 7
         Tiens, c’est un oiseau qui vole ! 7
         Moi, j’irai Dieu sait comment… 7
35 Que ne suis-je un peu frivole 7
         Au moins pour danser gaiement. 7
         Mais je suis inconsolable 7
         D’avoir perdu mon ruban ; 7
         Ma chère, il était semblable 7
40 Aux rouleaux de mon volant. 7
         Celui-ci, bien qu’adorable, 7
         Regarde, est d’un autre blanc. 7
         Si j’étais moins désolée 7
         Nous redirions notre pas… 7
45 Pourtant, avant l’assemblée. 7
         Chantons et valsons tout bas. 7
         Suis-moi ! je suis envolée ! 7
         C’est enchanteur, n’est ce pas !… 7
         Mais je suis inconsolable 7
50 D’avoir perdu mon ruban ; 7
         Ma chère, il était semblable 7
         Aux rouleaux de mon volant. 7
         Celui-ci, bien qu’adorable, 7
         Regarde, est d’un autre blanc ! 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie