DES_4/DES449
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES INÉDITES
1860
POÉSIES DIVERSES
L’ANGE ET LA COQUETTE
         Une église sans lumière 7
         Sonne le salut du soir, 7
         Et seule, avant la prière, 7
         Une femme vient s’asseoir. 7
5 Brillante, peinte et pompeuse. 7
         Que peut-elle avoir souffert ? 7
         Rien. Cette femme est heureuse. 7
         Mais elle a peur de l’enfer. 7
         Dans l’ombre de la chapelle 7
10 Veille l’ange des pardons, 7
         Et c’est le seul qu’elle appelle 7
         Pour le séduire à ses dons : 7
         — « N’apportez que vos alarmes. 7
         Dit-il. « tout cet or offert, 7
15 S’il n’est mouillé de vos larmes, 7
         Ne sauve pas de l’enfer. » 7
         — « Quoi, n’est-ce pas un mensonge ? » 7
         Dit-elle avec plus d’effroi. 7
         « Oh ! de ce terrible songe, 7
20 Bon ange, délivrez-moi ! 7
         Je sens, la nuit où tout change, 7
         Sur mon cœur un poids de fer. » 7
         — « Femme, ô femme ! » répond fange 7
         « C’est donc là qu’est votre enfer. » 7
25 « Oui, puisqu’on nous fait un crime 7
         De nouer de tendres nœuds ; 7
         Puisqu’ils parlent d’un abîme 7
         Où s’éteignent les doux yeux. 7
         Faut-il haïr, pour leur plaire, 7
30 L’amour qui nous est offert ? » 7
         — « Non, » dit l’ange sans colère, 7
         « L’amour vrai n’a pas d’enfer. » 7
         — « Pour moi, sur plus d’un ménage 7
         J’étendis mes fins réseaux ; 7
35 Mortel fut mon voisinage 7
         Aux femelles des oiseaux. 7
         M’entendez-vous ? » — « Pas encore, » 7
         Dit l’ange au front découvert ; 7
         « Un mystère que j’ignore 7
40 Vous a fait peur de l’enfer. » 7
         — « Mais… j’ai brisé tant de chaînes, 7
         J’ai défait tant de serments, 7
         Tant à des femmes trop vaines 7
         Volé d’époux et d’amants ! 7
45 Leurs pleurs célébraient mes charmes, 7
         Et tant d’or me fut offert !…» 7
         — « Eh ! bien, pour venger leurs larmes. 7
         Vous aurez peur de l’enfer. » 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie