DES_4/DES458
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES INÉDITES
1860
POÉSIES DIVERSES
FILEUSE
         La fileuse file en versant des larmes ; 10
         Sur son lin choisi s’inclinent ses charmes. 10
         Le fil oublié glisse de ses doigts, 10
         Et ses chants d’oiseau tremblent dans sa voix. 10
5 Sa quenouille est là toute négligée… 10
         Oh ! d’un jour à l’autre on est si changée ! 10
         Quoi ! plus une rose à son front rêveur ! 10
         Qu’est-ce donc qu’elle a ? Je crois qu’elle a peur. 10
         Elle était hier au banc de l’enfance 10
10 Avec ses fuseaux pour toute défense ; 10
         Mais le soir l’enfant ne les avait pas 10
         Quand quelqu’un dans l’ombre a suivi ses pas. 10
         Personne aujourd’hui ne la voit plus rire. 10
         En si peu d’instants qu’a-t-on pu lui dire ? 10
15 Ah ! pour qu’elle file en versant des pleurs, 10
         Il faut que dans l’ombre on ait pris ses fleurs ! 10
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie