DLR_3/DLR275
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
LE LONG DES JARDINS ET DE L'EAU
INCOLORE
         Une brume est au bout du chemin du cimetière. 13
         Des pas lourds dans la boue ont modelé le chemin. 13
         Ce sont les pas de ceux qui coucheront demain 12
         Tout de leur long parmi leurs copains du cimetière. 13
5 La Seine sans couleur heurte quelques chalands 12
         Sur les berges d'hiver où rien encor ne s'allume. 13
         Les usines d'Issy fument tout droit clans la brume. 13
         Je vais seule à travers ces choses, à pas lents. 12
         Je n'ai ni peine ni plaisir dans l'âme. Que faire 13
10 Parmi cela, puisque tout m'y est indifférent, 13
         Ces vivants dispersés comme ces morts en rang, 12
         Et ce qu'ils sont en train de faire, ou de ne pas faire 13
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie