DLR_3/DLR280
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
LE LONG DES JARDINS ET DE L'EAU
PROMENADES
         Belle Seine luisante et courbe qui me suis 12
         Entre tes berges d'herbe et de trèfle sauvage, 12
         Chaque jour, seule avec mon âme et mon visage, 12
         Je promène le long de toi ce que je suis. 12
5 Voici donc ma jeunesse, ivre en sa plénitude, 12
         Joignant sans le savoir à tes reflets plongeants 12
         Sa curiosité des choses et des gens 12
         Et son esprit nourri de pensée et d'étude. 12
         Voici mon cœur, mêlant ce qu'il aime le mieux, 12
10 Sans y songer, à l'ombre obscure des érables ; 12
         Voici, débordant tout, mes sens impérieux 12
         Courant, comme à la mer tes eaux indétournables… 12
         — Ainsi ma vie emporte avec un pas égal 12
         Sa sensualité, ses songes, sa tendresse, 12
15 Et, pour son avenir abandonnant sans cesse 12
         Son passé, comme toi va d'amont en aval ; 12
         Ainsi, plus sinueuse et multiple et profonde 12
         Que toi, s'unit à toi celle de tous les jours 12
         Qui fréquente à grands pas tes lents tours et détours 12
20 Et mire en toi ses yeux qui contiennent un monde. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie