DLR_3/DLR281
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
DES BÊTES
POUR LE CHAT
         Chat, monarque furtif, mystérieux et sage, 12
         Sont-ils dignes, nos doigts encombrés d'anneaux lourds, 12
         De votre majesté blanche et noire au visage 12
         De pierrerie et de velours ? 8
5 Votre grâce s'enroule ainsi qu'une chenille ; 12
         Vous êtes, au toucher, plus brûlant qu'un oiseau, 12
         Et, seule nudité, votre petit museau 12
         Est une fleur fraîche qui brille. 8
         Vous avez, quoique rubanné comme un sachet, 12
10 De la férocité plein vos oreilles noires, 12
         Quand vous daignez crisper vos pattes péremptoires 12
         Sur quelque inattendu hochet. 8
         En votre petitesse apaisée ou qui grande 12
         Râle la royauté des grands tigres sereins ; 12
15 Comme un sombre trésor vous cachez dans vos reins 12
         Toute la volupté du monde… 8
         Mais, pour ce soir, nos soins vous importent si peu 12
         Que rien en votre pose immobile n'abdique : 12
         Dans vos larges yeux d'or cligne un regard bouddhique 12
20 Et vous vous souvenez que vous êtes un Dieu. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie