DLR_3/DLR285
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
DES BÊTES
LE CRAPAUD
         Toi que tout le monde appréhende 8
         De voir, bête aux regards dorés, 8
         O gentille et pure légende 8
         De mon enfance et de mes prés, 8
5 J'aime, dans ton horreur physique, 8
         Cette goutte d'eau de ta voix 8
         Qui mit si souvent en musique 8
         Les doux vers luisants de mes bois. 8
         Sous quelque touffe ébouriffée 8
10 Quand tu t'enfuis, pauvre crapaud, 8
         Gonflant d'une chanson de fée 8
         Toute la laideur de ta peau, 8
         Je suis ton pas qui boite et rôde, 8
         N'ignorant pas qu'entre tes yeux 8
15 Tu possèdes une émeraude, 8
         Trésor secret et merveilleux, 8
         Et je te garde des caresses, 8
         Car je sais dès longtemps déjà 8
         Que les crapauds sont des princesses 8
20 Qu'un coup de baguette changea… 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie