DLR_3/DLR287
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
DES BÊTES
MATERNITÉ
         Ce soir, dans la corbeille où cette poule trône, 12
         Sournoisement la vie a fait craquer chaque œuf, 12
         Et voici piailler ensemble huit à neuf 12
         Petits poussins nouveaux tout en peluche jaune. 12
5 Le recoin est obscur : Regardons ! Regardons ! 12
         Comme dans leur maison tous pénètrent sous elle 12
         Où brûle la douceur molle des édredons, 12
         Et débordent de sa poitrine et de son aile. 12
         Patiente, elle glousse et demeure. Elle craint 12
10 De les blesser. Eux, ronds encor comme des boules, 12
         Vaquant, grattant, ayant déjà l'âme des poules, 12
         Courent piquer son œil qu'ils prennent pour un grain. 12
         L'un s'aventure un peu, l'autre suit une mouche ; 12
         Puis ils reviennent tous se nicher, et, frileux, 12
15 Pendant que doucement la mère se recouche, 12
         Se souviennent encor d'avoir été des œufs. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie