DLR_3/DLR292
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
LA MORT
A CEUX QUI CRIENT
         Ceux qui crient faussement la beauté de la vie 12
         Pour ne s'entendre pas pleurer en vérité, 12
         A ceux-là je le dis : Sachez en vérité 12
         Que la mort est plus haute et belle que la vie ! 12
5 La mort est éternelle et vous n'en parlez pas ! 12
         Moi, j'aime tant la mort que je suis comme l'Ange 12
         De la Mort ; et pourtant je ne refuse pas 12
         De vivre. Mais la mort est en moi comme un Ange. 12
         Notre peu de beauté vient d'elle : Que vaudraient 12
10 Nos âmes, nos travaux, l'immortalité même 12
         Des plus purs, si la vie n'était rien qu'elle-même ? 12
         Sans la brièveté, nuls efforts ne vaudraient. 12
         C'est la mort qui nous rend très grands quand nous le sommes. 12
         L'animal ne sait pas qu'il meurt : nous le savons. 12
15 C'est là ce qui, de nous, fait les dieux que nous sommes… 12
         O Tendresse ! O Pensée ! O Désir !… — Nous savons ! 12
         Silence à ceux qui crient la beauté de la vie 12
         Pour ne s'entendre pas pleurer en vérité ! 12
         Je le leur dis : Sachez, sachez en vérité 12
20 Que c'est la Mort qui fait la beauté de la Vie ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie