DLR_3/DLR300
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
SUPPLIQUE
         Où es-tu ?… Tu sais bien que je t'adore au soir, 12
         O nocturne ! 3
         Moi qui ose parfois face à face te voir 12
         Sur le visage de la lune. 8
5 Où es-tu ?… Tu sais bien, ô mobile, ô marine ! 12
         Que je t'aime le long des reflets des eaux douces, 12
         Et dans la trouble mer tendrement saphirine 12
         De mon pays d'herbe et de mousse. 8
         Où es-tu ?… Je t'attends partout où il fait noir, 12
10 O très sombre ! 3
         Je te cherche en tremblant parmi toutes les ombres, 12
         Celles du plein soleil comme celles du soir. 12
         Où sont tes yeux ?… Pourquoi les benoîtes momies, 12
         Les pharaonnes d'or restent-elles endormies 13
15 Au fond des sarcophages peints, 8
         Alors qu'épouvantable et belle, tu reviens ? 12
         Je te sens ! Je te sais !… Où vais-je aller mourir, 12
         Sur quels genoux sacrés, dans quels bras indicibles, 12
         Si vainement j'entends tes sanglots et ton rire, 12
20 Si les dieux, à jamais, demeurent invisibles ?… 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie