DLR_3/DLR303
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
VERTIGE
         Au milieu des Figures colossales 10
         Où demeurent les quatre horizons 9
         Éternellement indéfinis des sables, 11
         Je passe toute seule et je perds la raison. 12
5 Sphinx ! Sphinx ! je viens à vous ; je suis toute petite ; 12
         En me haussant, je n'atteins pas vos griffes ; 10
         Votre ombre est grande autour de vous comme la nuit… 12
         Pourquoi mon cœur sent-il que tout lui nuit 10
         Hors d'ici, hors d'ici, dans la vie et l'ennui ? 12
10 Pourquoi veux-je allonger mes vertèbres 9
         Dans les sarcophages de bois, 8
         Mourir debout dans ceux qu'on voit 8
         Dressant dans les recoins leur grand œuf funèbre ? 11
         Ah ! je suis dans la mort, je suis ici chez moi : 12
15 La Déesse est assise entre les griffes ! 10
         La Déesse est couchée au fond des sarcophages ! 12
         La Déesse est sur tous les éternels visages ! 12
         Elle circule, elle palpite, je la sens… 12
         — Égypte, à moi ! J'ai la Déesse dans le sang ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie