DLR_3/DLR327
Lucie Delarue-Mardrus
HORIZONS
1905
DE MOI-MÊME
FATIGUE
         J'écoute au loin gronder la nuit noire et le vent… 12
         Je voudrais n'être plus ce furieux amant, 12
         Ce sombre et dur penseur ; n'être rien qu'une femme, 12
         — Sans tout ce halètement de l'âme, — 9
5 Qui aime, sourit et rêve simplement. 11
         Quand tiendrai-je ma tête entre mes mains tranquilles 12
         Sans la sentir éclater d'orgueil, 9
         De révolte ou d'épouvante, 7
         Sans la sentir plus lourde à porter qu'une ville ? 12
10 J'écoute au loin gronder la nuit noire et le vent… 12
         — Ah ! ne plus rien savoir de ce cœur décevant, 12
         M'arracher du Souci, du Songe, du Baiser, 12
         Me reposer ! Me reposer ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie