DUC_2/DUC42
Alexandre Ducros
Les Caresses d'Antan
1986
Georgina
         J'aime une jeune fille blonde, 8
         Elle est belle, avec ses yeux bleus, 8
         Comme Vénus sortant de l'onde, 8
         Comme Marie entrant aux cieux. 8
5 Aussi mon cœur la divinise, 8
         Car franchement je vous le dis, 8
         Jadis dans l'Olympe on l'eût mise, 8
         Mais elle vient du Paradis. 8
         Elle a d'une déesse antique 8
10 Tous les voluptueux maintiens, 8
         Et cependant elle est pudique 8
         Comme la Vierge des chrétiens. 8
         Mon hommage est une prière. 8
         Un chant mystérieux et doux, 8
15 Et mon âme le sanctuaire 8
         Où mon amour prie à genoux. 8
         Mais je ne veux point le lui dire, 8
         Je veux, me tenant à l'écart, 8
         Voir ses lèvres toujours sourire, 8
20 Voir toujours luire son regard ; 8
         Je veux l'adorer et me taire, 8
         Et de loin la suivant encor. 8
         Garder mon amour solitaire, 8
         Comme l'avare son trésor ! 8
25 Semblable au zéphyr sur les grèves, 8
         O doux amour ! trésor divin ! 8
         De son nom parfume mes rêves, 8
         Comme les roses du chemin ! 8
         Tout bas, bien bas, parle-moi d'elle. 8
30 Ne la nomme pas, sois discret, 8
         Et ne dis point : — « C'est la plus belle ! » 8
         Tous connaîtraient notre secret ! 8
         J'aime une jeune fille blonde, 8
         Elle est belle avec ses yeux bleus, 8
35 Comme Vénus sortant de l'onde, 8
         Comme Marie entrant aux cieux ! 8
         Ses lèvres sont un nid de roses 8
         Où le printemps met des chansons, 8
         Pleines de ces secrètes choses 8
40 Qui font naître les doux frissons. 8
         Mon cœur se suspend à ses lèvres 8
         Pour recueillir ses chants aimés, 8
         Et dans des extatiques fièvres, 8
         Je vois s'ouvrir les cieux fermés ! 8
45 Si parfois elle se dérobe 8
         A mon regard, à mon désir, 8
         Le seul frôlement de sa robe, 8
         Doucement me fait tressaillir ! 8
         Car je l'aime, la fille blonde, 8
50 Qui sans le savoir, un beau jour, 8
         A mon cœur donna tout un monde, 8
         En lui prenant tout son amour ! 8
         Elle a peuplé ma solitude 8
         Des rêves qu'on fait à vingt ans. 8
55 A ma trop vieille inquiétude, 8
         Succèdent des bonheurs constants ! 8
         Et je bénis Dieu qui m'envoie, 8
         Comme un gage de sa bonté, 8
         Cet amour, ce torrent de joie, 8
60 Où mon cœur boit la volupté ! 8
         Mais je ne veux point nommer celle 8
         Que j'aime tant : — Non ! à quoi bon ? 8
         Non ! peut-être rougirait-elle, 8
         Si j'allais vous dire son nom. 8
65 J'aime une jeune fille blonde, 8
         Elle est belle avec ses yeux bleus, 8
         Comme Vénus sortant de l'onde, 8
         Comme Marie entrant aux cieux ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie