DUC_3/DUC100
Alexandre Ducros
Les Étrivières
1867-1885
Deuxième Partie
(1870-1871)
Hymne de Guerre
Après la déchéance de l'Empire
         La France au signal des combats, 8
         Tressaille, et relevant la tête, 8
         Comme un noir tourbillon, comme un vent de tempête, 12
         Dans les rangs ennemis va porter le trépas ! 12
5 Battez, tambours ; sonnez, clairons ; 8
         Voici venir les escadrons 8
         De la France républicaine ! 8
         Lorsque le glaive est dans sa main, 8
         Alors qu'elle a brisé sa chaîne, 8
10 Qui peut lui barrer le chemin ? 8
CHŒUR
         A toi nos cœurs, France chérie ! 8
         Mène tes fils à l'immortalité, 10
         Tout notre sang pour la Patrie, 8
         Et pour la liberté ! 6
II
15 Toi, qui, sur les deux bords du Rhin, 8
         Élève ta folle superbe ; 8
         Comme le laboureur de son champ fauche l'herbe, 12
         La France va faucher ton orgueil souverain ! 12
         La mort moissonne chaque rang, 8
20 Et dans le Rhin rouge de sang, 8
         Nous allons laver notre injure ! 8
         Tremblant et la pâleur au front, 8
         Chaque ennemi déjà mesure 8
         La place où ses os blanchiront ! 8
CHŒUR
III
25 Insensés ! vous vous étiez dit : 8
         — « Qui peut résister à nos armes ? 8
         En proie aux factions, au milieu des alarmes, 12
         Par les dissensions la France s'amoindrit. » 12
         La France n'a qu'un seul drapeau ! 8
30 Vous l'avez vu, sublime et beau, 8
         Jadis affronter vos mitrailles, 8
         Et n'en resta-t-il qu'un lambeau, 8
         Il flottera sur les murailles 8
         De vos fragiles Jéricho ! 8
CHŒUR
IV
35 Que dites-vous ? nos bataillons 8
         Ont fait un effort inutile ? 8
         Un homme tombe ? Eh ! bien, il en surgira mille 12
         Pour venger les héros couchés dans les sillons. 12
         Et même, n'eussions-nous demain 8
40 Plus un soldat, troupeau Germain, 8
         Croirais-tu vaincre ? — Non, sans doute ; 8
         Que faudrait-il sur le chemin 8
         Pour te mettre en pleine déroute ?… 8
         Des enfants leur fronde à la main ! 8
CHŒUR
45 A toi nos cœurs, France chérie ! 8
         Mène tes fils à l'immortalité. 10
         Tout notre sang pour la Patrie, 8
         Et pour la liberté ! 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie