DUC_3/DUC93
Alexandre Ducros
Les Étrivières
1867-1885
Deuxième Partie
(1870-1871)
Sur la Place publique
LES CITOYENS
         Nul message ne vient ! sur le bronze qui pleure, 12
         Le temps a mesuré vingt fois l'heure qui fuit, 12
         Et nul message encore ! et toujours sonne l'heure, (1) 12
         Que plus sombre l'autre heure suit ! 8
5 Que font-ils, nos héros ? Qui pourra nous le dire ? 12
         Mènes-tu ce qui reste à l'immolation ? 12
         As-tu sacrifié la Patrie à l'Empire, 12
         O Tibère — Napoléon ? 8
         Pleure ! pleure tes fils ! ô France bien-aimée ! 12
10 Aux innombrables loups il livra tes lions ! 12
         O désespoir ! O deuil ! O malheureuse armée, 12
         Couchée en de rouges sillons ! 8
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
(1) Paris resta deux jours sans nouvelles de l'armée.
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie