GUE_1/GUE30
Charles Guérin
Le Cœur Solitaire
1895
IV
MÉLANCOLIES A VIOLLIS
XXX
         Encore un peu ta bouche en pleurs, encore un peu 12
         Tes mains contre mon coeur et ta voix triste et basse ; 12
         Demeure ainsi longtemps, délicieuse et lasse, 12
         Auprès de moi, ma pauvre enfant, ce soir d'adieu. 12
5 Les formes du jardin se fondent dans l'air bleu, 12
         Le vent propage en l'étouffant l'aveu qui passe ; 12
         L'heure semble éternelle au couple qui s'enlace, 12
         Et l'ivresse de vivre unit les chairs en feu : 12
         Ah ! Qu'il nous faut souffrir, ce soir, ma bien-aimée ! 12
10 Doigt par doigt, jeu pensif, j'ouvre ta main fermée ; 12
         Nous n'osons pas songer à l'approche du jour. 12
         Tu sanglotes, ta calme étreinte se dénoue ; 12
         Et sur la pauvre humilité de notre amour 12
         Le ciel, nocturne paon étoilé, fait la roue. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie