GUE_1/GUE57
Charles Guérin
Le Cœur Solitaire
1895
VIII
L'INQUIETUDE DE DIEU
LVII
         Ce serait bon : donner toute sa vie à Dieu 12
         Avec des mains d'humilité calmes et jointes ; 12
         Ouvrir son coeur comme une rose à blanche guimpe 12
         Qui naît à la douceur de mai sous le ciel bleu ; 12
5 Épouser le destin naïf des êtres simples 12
         Qui partagent les fruits de leur verger, un peu 12
         De lait, et dont la huche obscure près du feu 12
         S'entrebâille au pater des cueilleuses de simples… 12
         Hélas ! ô voeux d'enfant craintif perdu dans l'ombre ! 12
10 Ne sais-je pas qu'aux bras liés du divin geste 12
         Il faut les rubis bruts et l'âpre métal sombre 12
         Du bracelet pesant des voluptés humaines, 12
         Et que la pauvre chair de faiblesse reprenne 12
         Son chemin vers l'amour et sa toute tristesse ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie