GUE_1/GUE60
Charles Guérin
Le Cœur Solitaire
1895
VIII
L'INQUIETUDE DE DIEU
LX
         Ce coeur, mon Dieu, qu'avec des pleurs de sang je t'offre 12
         Et dont j'ai dans mes yeux le sinistre reflet, 12
         Ce coeur qui pèse au fond de ma poitrine, il est 12
         Sourd, barbare et bardé de lames, comme un coffre. 12
5 Occulte gouffre, au bas de ses cercles d'enfer, 12
         La luxure se mord les ailes et blasphème. 12
         Pitié ! Seigneur, pitié ! Je te l'offre quand même, 12
         Ce coeur, coffre de haine et sépulcre de fer. 12
         Attise pour dissoudre à la flamme ses tares 12
10 La forge où tu refonds le sceptre et les tiares : 12
         Il faut, car le métal est adultère et dur, 12
         Le rompre, le remettre au feu, le battre encore. 12
         Ô ce coeur qui t'appelle en vain et qui t'adore ! 12
         Tout le sel de la mer ne le rendrait pas pur. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie