HAU_1/HAU10
Edmond Haraucourt
La Légende des Sexes
Poëmes Hystériques
1882
La légende des sexes
À UNE VIERGE
         Je veux cueillir la fleur de ta virginité, 12
         Savourer à longs traits les sucs de son calice : 12
         Comme le frelon ivre et lourd d'avoir fêté 12
         Les corolles, je veux que ma lèvre pâlisse 12
5 À boire tes mortels parfums de volupté. 12
         Fais chanter ton baiser : c'est le roi des poèmes. 12
         J'apporte l'Infini que ton rêve a cherché : 12
         C'est moi qui t'ouvrirai le Ciel, puisque tu m'aimes, 12
         Et tu la connaîtras, l'extase du péché 12
10 Qui fait les cœurs pâmés et qui fait les fronts blêmes ! 12
         C'est la fin, c'est le but sacré de tous nos vœux ; 12
         C'est le levier du monde et le ressort de l'âme ; 12
         C'est la Force qui crée et fait dire : « Je veux ! » 12
         C'est le sceptre que Dieu mit aux mains de la femme, 12
15 Et la couronne d'or qui luit dans ses cheveux. 12
         C'est elle qui me fait ta chose et ton esclave, 12
         Courbe à tes pieds mon col et mes genoux brisés, 12
         Et fait bouillir mon sang comme un torrent de lave. 12
         Mère des Univers et fille des Baisers, 12
20 Elle ne souille pas, la divine : elle lave ! 12
         Car c'est l'amour qui rend meilleur. Et rien n'est vrai 12
         Hormis la volupté qui te créa si belle, 12
         Qui me versa le vin dont je t'enivrerai, 12
         Qui fit ta lèvre rose et noire ta prunelle, 12
25 Qui fit que je t'adore et que j'en ai pleuré. 12
         Viens au ciel, Ange, viens au ciel ! Tu veux ; j'implore : 12
         Silence à ton orgueil ! Viens, et quand tu sauras 12
         Quel est ce paradis que ta jeunesse ignore, 12
         Tes désirs suppliants me prendront dans leurs bras 12
30 Pour me baiser la bouche et murmurer : « Encore ! » 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie