HUG_1/HUG419
Victor Hugo
LES CONTEMPLATIONS
tome I
AUTREFOIS
1830-1843
LIVRE PREMIER
AURORE
XVII
À M. Froment Meurice
         Nous sommes frères : la fleur 7
         Par deux arts peut être faite. 7
         Le poëte est ciseleur ; 7
         Le ciseleur est poëte. 7
5 Poëtes ou ciseleurs, 7
         Par nous l'esprit se révèle. 7
         Nous rendons les bons meilleurs, 7
         Tu rends la beauté plus belle. 7
         Sur son bras ou sur son cou, 7
10 Tu fais de tes rêveries, 7
         Statuaire du bijou, 7
         Des palais de pierreries ! 7
         Ne dis pas : « Mon art n'est rien… » 7
         Sors de la route tracée, 7
15 Ouvrier magicien, 7
         Et mêle à l'or la pensée ! 7
         Tous les penseurs, sans chercher 7
         Qui finit ou qui commence, 7
         Sculptent le même rocher : 7
20 Ce rocher, c'est l'art immense. 7
         Michel-Ange, grand vieillard, 7
         En larges blocs qu'il nous jette, 7
         Le fait jaillir au hasard ; 7
         Benvenuto nous l'émiette. 7
25 Et, devant l'art infini, 7
         Dont jamais la loi ne change, 7
         La miette de Cellini 7
         Vaut le bloc de Michel-Ange 7
         Tout est grand ; sombre ou vermeil, 7
30 Tout feu qui brille est une âme. 7
         L'étoile vaut le soleil ; 7
         L'étincelle vaut la flamme. 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie