HUG_1/HUG434
Victor Hugo
LES CONTEMPLATIONS
tome I
AUTREFOIS
1830-1843
LIVRE DEUXIÈME
L'ÂME EN FLEUR
III
Le Rouet d'Omphale
         Il est dans l'atrium, le beau rouet d'ivoire. 6+6
         La roue agile est blanche, et la quenouille est noire ; 6+6
         La quenouille est d'ébène incrusté de lapis. 6+6
         Il est dans l'atrium sur un riche tapis. 6+6
5 Un ouvrier d'Égine a sculpté sur la plinthe 6+6
         Europe, dont un dieu n'écoute pas la plainte. 6+6
         Le taureau blanc l'emporte. Europe, sans espoir, 6+6
         Crie, et baissant les yeux, s'épouvante de voir 6+6
         L'Océan monstrueux qui baise ses pieds roses. 6+6
10 Des aiguilles, du fil, des boîtes demi-closes, 6+6
         Les laines de Milet, peintes de pourpre et d'or, 6+6
         Emplissent un panier près du rouet qui dort. 6+6
         Cependant, odieux, effroyables, énormes, 6+6
         Dans le fond du palais, vingt fantômes difformes, 6+6
15 Vingt monstres tout sanglants, qu'on ne voit qu'à demi, 6+6
         Errent en foule autour du rouet endormi : 6+6
         Le lion néméen, l'hydre affreuse de Lerne, 6+6
         Cacus, le noir brigand de la noire caverne, 6+6
         Le triple Géryon, et les typhons des eaux, 6+6
20 Qui, le soir, à grand bruit, soufflent dans les roseaux ; 6+6
         De la massue au front tous ont l'empreinte horrible 6+6
         Et tous, sans approcher, rôdant d'un air terrible, 6+6
         Sur le rouet, où pend un fil souple et lié, 6+6
         Fixent de loin, dans l'ombre, un œil humilié. 6+6
mètre profil métrique : 6+6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie