HUG_16/HUG244
Victor Hugo
LES VOIX INTÉRIEURES
1837
XXI
         Dans ce jardin antique où les grandes allées 12
         Passent sous les tilleuls si chastes, si voilées 12
         Que toute fleur qui s'ouvre y semble un encensoir, 12
         Où, marquant tous ses pas de l'aube jusqu'au soir, 12
5 L'heure met tour à tour dans les vases de marbre 12
         Les rayons du soleil et les ombres de l'arbre, 12
         Anges, vous le savez, oh ! comme avec amour, 12
         Rêveur, je regardais dans la clarté du jour 12
         Jouer l'oiseau qui vole et la branche qui plie, 12
10 Et de quels doux pensers mon âme était remplie, 12
         Tandis que l'humble enfant dont je baise le front, 12
         Avec son pas joyeux pressant mon pas moins prompt, 12
         Marchait en m'entraînant vers la grotte où le lierre 12
         Met une barbe verte au vieux fleuve de pierre ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie