HUG_23/HUG1046
Victor Hugo
LES QUATRE VENTS DE L'ESPRIT
1881
III
LE LIVRE LYRIQUE
— LA DESTINÉE —
XXIII
SOUS TERRE
         — Laisse-moi. ― Non. ― Ô griffe sombre, 8
         Bouche horrible ! Ô torture ! Ô deuil ! 8
         Pourquoi te glisses-tu dans l’ombre 8
         Par les fentes de mon cercueil ? 8
5 — Il faut renouveler ma sève, 8
         Ô mort, voici le doux été. 8
         Toute la nature qui rêve, 8
         Spectre, a besoin de ma beauté ! 8
         Il faut qu’aucun lys ne m’efface ; 8
10 L’abeille attend de moi le miel ; 8
         Il me faut un parfum qui fasse 8
         Pâmer les cygnes dans le ciel. 8
         Je dois orner l’antre morose ; 8
         Je dois sourire au soir boudeur, 8
15 Et donner à tout quelque chose 8
         De ma grâce et de ma splendeur. 8
         Il faut que je pare le voile 8
         Des vierges au lever du jour, 8
         Que je respire pour l’étoile, 8
20 Que je rougisse pour l’amour. 8
         Et pendant que l’aube m’arrose, 8
         Ma racine vers toi descend. 8
         — Qui donc es-tu ? ― Je suis la rose. 8
         — Et que veux-tu ? ― Boire ton sang. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie