HUG_23/HUG981
Victor Hugo
LES QUATRE VENTS DE L'ESPRIT
1881
I
LE LIVRE SATIRIQUE
— LE SIÈCLE —
VIII
ÉCRIT SUR LA PREMIÈRE PAGE D'UN LIVRE
DE JOSEPH DE MAISTRE
         Cathédrale monstre ! Bâtie 8
         Contre le droit et le devoir ! 8
         Plan incliné. La sacristie, 8
         Glissante, devient l’abattoir. 8
5 Ici les cierges, là les torches. 8
         Dans ce temple, à deux fins construit, 8
         On juxtapose les deux porches 8
         De la lumière et de la nuit. 8
         Fausse lumière et nuit réelle. 8
10 L’ombre de Rome sur Paris. 8
         Une aigle ayant au bout de l’aile 8
         Des ongles de chauve-souris. 8
         Une logique épouvantable 8
         Invente, ô peuple sans vengeurs, 8
15 Un Reims étrange à double table 8
         Où sont assis tes deux mangeurs. 8
         Les deux noirs êtres qui te rongent, 8
         Le magnifique et le hideux, 8
         Boivent ton sang ensemble, et songent, 8
20 Avec leur prêtre à côté d’eux. 8
         Double chapelle, et double apôtre. 8
         Bonald en l’une, altier zéro, 8
         Couronne le prince, et, dans l’autre, 8
         De Maistre sacre le bourreau. 8
25 L’horreur à l’empire est mêlée. 8
         On a sur le trône étalé 8
         Une pourpre coagulée 8
         Qui de l’échafaud a coulé. 8
         Un homme règne, un homme fauche ; 8
30 Soit. J’ai toujours cru qu’on verrait 8
         Se marier de la main gauche 8
         L’épée avec le couperet. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie