HUG_31/HUG2009
Victor Hugo
OCÉAN VERS (complément)
1902
ADDENDUM
F° 114
79/241. 1840.
         Les femmes de la couren raffolaient. Vraiment 6+6
         C'était, sur ma parole ;un mortel fort étrange. 6+6
         Délicat et grossier,or et -clinquant, mélange 6+6
         D'un affreux saltimbanqueet d'un seigneur charmant. 6+6
5 Tandis que jusqu'à luis'inclinaient doucement 6−6
         Les plus hautes beautéséprises de sa grâce, 6+6
         Mon drôle dédaigneuxse baissait vers les basses. 6+6
         ... Les plus galants. boudoirs s'ouvraient pour lui... Il était à la mode
         Il était beau toujours,il n'avait jamais tort 6+6
10 La soubrette et la duègneétaient à lui d'abord. 6+6
         Il embrassait Lisette,il cajolait Gertrude. 6+6
         La Montchevreuil l'aimait,quoique dévote et prude, 6+6
         Plus que son confesseur,Madame de, Ligneul 6+6
         Plus que son nain, Floraplus que son épagneul. 6+6
15 Il mettait galammentdes mouches et du rouge. 6+6
         A midi dans un Louvre,à minuit dans un bouge. 6+6
         Telle était son humeur,tel était son destin. 6+6
         La duchesse Amandadevant lui le matin 6+6
         Se mettait à genouxpour nouer sa cravate. 6+6
20 Le soir Goton au nezlui jetait sa savate. 6+6
mètre profil métrique : 6−6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie