HUG_31/HUG2016
Victor Hugo
OCÉAN VERS (complément)
1902
LE MANUSCRIT 24.788
1852-1870
F° 48
147/331. 1853. Cf. Massin, XII, p. 1529.
         La pluie épanche ses rosées ; 8
         Le vent de nuit tord les buissons ; 8
         Les âmes frappent aux croisées, 8
         Et disent : c'est nous qui passons. 8
─────
5 Que de fois, poursuivi d'un tourbillon de rêves, 12
         J'ai lancé mon cheval au galop sur tes grèves 12
         Ô sauvage océan, 6
         Écoutant [regardant]; dans un hymne aux clameurs éloquentes 12
         Les vagues se mêler [délirer, écumer] ainsi que les bacchantes 12
10 Dans l'antique Pœan! 6
         Et pensif j'écoutais les vagues éloquentes 12
         Se parler, se répondre ainsi que les bacchantes 12
         Dans l'antique Pœan ! 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie