HUG_31/HUG2095
Victor Hugo
OCÉAN VERS (complément)
1902
Le Manuscrit 24 789
1870-1884
F° 97
7/148. 1875-76. Océan, 106.
La vérité
         C'est de tous les orgueils, de toutes les raisons, 12
         De tous les pas qu'en sens contraire nous faisons, 12
         De tout l'aveuglement humain, de. la démence ; 12
         Du rêve et de l'erreur, le rendez-vous immense ; 12
5 C'est le lieu d'arrivée énorme des esprits. 12
         C'est là que le savant dit : Je n'ai rien appris.. 12
         C'est là que l'imposteur dit : J'ai menti. Pardonne. 12
         Quand jadis, échappé d'Horeb ou de Dodone, 12
         Le mage parvenait aux lieux mystérieux 12
10 Où l'on ne voit plus rien que la terre et les cieux, 12
         Lui, l'ascète absorbé dans‒ sa sinistre étude, 12
         Il s'étonnait, dans l'ombre et dans la solitude, 12
         D'entendre s'approcher des voix de plus en plus. 12
         On lui criait son nom Lucrèce ! ‒ Circelus ! 12
15 Pythagore ! Thalès ! ‒ Tels, sont ces lieux terribles. 12
         Et lui restait pensif devant les invisibles. 12
         Ainsi
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie