HUG_31/HUG2122
Victor Hugo
OCÉAN VERS (complément)
1902
Le Manuscrit 24 789
1870-1884
F°5 179-180
6/212. 1878. Océan, 51.
Chanson
         Avant que tu me l'apprisses, 7
         Je savais ton cœur changé ; 7
         L'amour, dieu des noirs caprices, 7
         Rit, et nous donne congé. 7
5 Oui, tu souriais, ô femme. 7
         Moi, j'adorais ta beauté, 7
         Mais je sentais que ton âme 7
         Songeait d'un autre côté. 7
         Tu me quittes ; j'ai moi-même 7
10 Quitté Lise l'an dernier ; 7
         Lise est mon esclave, et m'aime, 7
         Moi qui suis ton prisonnier. 7
         Je t'aime, Anna, fille exquise 7
         Qui ris du qu'en-dira-t-on, 7
15 Et qui resterais marquise 7
         Même en devenant Goton. 7
         Je ne veux plus de Lisette ; 7
         Anna ne veut plus de moi ; 7
         C'est ainsi que l'âme est faite ; 7
20 Forêts, savez-vous pourquoi ? 7
         Sait-on pourquoi, brune ou blonde, 7
         La femme change souvent ? 7
         Non, dit la forêt profonde, 7
         Fais ta question au vent. 7
25 Je suis celui qui fait des chansons bégayées 6+6
         Par la flûte, à l'écart, loin des routes frayées, 6+6
         Chansons que. le vent mêle à l'ombre, aux sourds abois, 6+6
         Et qu'on entend le soir se perdre au fond des bois. 6+6
mètre profils métriques : 6+6, 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie