HUG_7/HUG626
Victor Hugo
Les Chansons des rues et des bois
1865
LIVRE PREMIER
JEUNESSE
IV
POUR D'AUTRES
IV
LISBETH
         Le jour, d'un bonhomme sage 7
         J'ai l'auguste escarpement ; 7
         Je me conforme à l'usage 7
         D'être abruti doctement, 7
5 Je me scrute et me dissèque, 7
         Je me compare au poncif 7
         De l'homme que fit Senèque 7
         Sur sa table d'or massif. 7
         Je chasse la joie agile. 7
10 Je profite du matin 7
         Pour regarder dans Virgile 7
         Un paysage en latin. 7
         Je lis Lactance, Ildefonse, 7
         Saint Ambroise, comme il sied 7
15 Et Juste Lipse, où j'enfonce 7
         Souvent, jusqu'à perdre pied. 7
         Je me dis : Vis dans les sages. 7
         Toujours l'honnête homme ouvrit 7
         La fenêtre des vieux âges 7
20 Pour aérer son esprit. 7
         Et je m'en vais sur la cime 7
         Dont Platon sait le chemin. 7
         Je me dis : Soyons sublime ! 7
         Mais je redeviens humain. 7
25 Et mon âme est confondue, 7
         Et mon orgueil est dissous, 7
         Par une alcôve tendue 7
         D'un papier de quatre sous, 7
         Et l'amour, ce doux maroufle, 7
30 Est le maître en ma maison, 7
         Tous les soirs, quand Lisbeth souffle 7
         Sa chandelle et ma raison. 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie