HUG_7/HUG632
Victor Hugo
Les Chansons des rues et des bois
1865
LIVRE PREMIER
JEUNESSE
IV
POUR D'AUTRES
X
         L'enfant avril est le frère 7
         De l'enfant amour ; tous deux 7
         Travaillent en sens contraire 7
         À notre cœur hasardeux. 7
5 L'enfant amour nous rend traîtres, 7
         L'enfant avril nous rend fous. 7
         Ce sont les deux petits prêtres 7
         Du supplice immense et doux. 7
         La mousse des prés exhale 7
10 Avril, qui chante drinn drinn, 7
         Et met une succursale 7
         De Cythère à Gretna-Green. 7
         Avril, dont la fraîche embûche 7
         A nos vices pour claqueurs, 7
15 De ses petits doigts épluche 7
         Nos scrupules dans nos cœurs. 7
         Cependant, il est immense ; 7
         Cet enfant est un géant ; 7
         Il se mêle à la démence 7
20 Qu'a l'Éternel en créant. 7
         Lorsqu'il faut que tout rayonne, 7
         Et que tout paie un tribut, 7
         Avril se proportionne 7
         À l'énormité du but. 7
25 La rosée est son mystère ; 7
         Travail profond ! sa lueur 7
         Au front sacré de la terre 7
         Fait perler cette sueur. 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie