HUG_7/HUG639
Victor Hugo
Les Chansons des rues et des bois
1865
LIVRE PREMIER
JEUNESSE
V
SILHOUETTES DU TEMPS JADIS
IV
À DOÑA ROSITA ROSA
I
         Ce petit bonhomme bleu 7
         Qu'un souffle apporte et remporte, 7
         Qui, dès que tu dors un peu, 7
         Gratte de l'ongle à ta porte, 7
5 C'est mon rêve. Plein d'effroi, 7
         Jusqu'à ton seuil il se glisse. 7
         Il voudrait entrer chez toi 7
         En qualité de caprice. 7
         Si tu désires avoir 7
10 Un caprice aimable, leste, 7
         Et prenant un air céleste 7
         Sous les étoiles du soir, 7
         Mon rêve, ô belle des belles, 7
         Te convient ; arrangeons-nous. 7
15 Il a ton nom sur ses ailes. 7
         Et mon nom sur ses genoux. 7
         Il est doux, gai, point morose, 7
         Tendre, frais, d'azur baigné. 7
         Quant à son ongle, il est rose, 7
20 Et j'en suis égratigné. 7
II
         Prends-le donc à ton service. 7
         C'est un pauvre rêve fou ; 7
         Mais pauvreté n'est pas vice. 7
         Nul cœur ne ferme au verrou ; 7
25 Ton cœur, pas plus que mon âme, 7
         N'est clos et barricadé. 7
         Ouvre donc, ouvrez, madame, 7
         À mon doux songe évadé. 7
         Les heures pour moi sont lentes, 7
30 Car je souffre éperdument ; 7
         Il vient sur ton front charmant 7
         Poser ses ailes tremblantes. 7
         T'obéir sera son vœu ; 7
         Il dorlotera ton âme ; 7
35 Il fera chez toi du feu, 7
         Et, s'il le peut, de la flamme. 7
         Il fera ce qui te plaît ; 7
         Prompt à voir tes désirs naître ; 7
         Belle, il sera ton valet, 7
40 Jusqu'à ce qu'il soit ton maître. 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie