HUG_9/HUG727
Victor Hugo
L'année terrible
1872
MARS
II
LA LUTTE
         Hélas ! c'est l'ignorance en colère. Il faut plaindre 6+6
         Ceux que le grand rayon du vrai ne peut atteindre, 6+6
         D'ailleurs, qu'importe, ami ! l'honneur est avec nous. 6+6
         Oui, plains ces insulteurs acceptant à genoux 6+6
5 L'horrible paix qui prend la France en sa tenaille ! 6+6
         Que leur ingratitude imbécile s'en aille 6+6
         Devant l'histoire, avec ton dédain et le mien. 6+6
         Ils traiteraient Jésus comme un bohémien ; 6+6
         Saint Paul leur semblerait un hideux démocrate ; 6+6
10 Ils diraient : Quel affreux jongleur que ce Socrate. 6+6
         Leur œil myope a peur de l'aube. Ils sont ainsi. 6+6
         Est-ce leur faute ? Non. A Naple, à Rome, ici, 6+6
         Toujours, partout, il est tout simple que des êtres 6+6
         Te jalousent soldats et te maudissent prêtres, 6+6
15 Étant, les uns vaincus, les autres démasqués. 6+6
         Les glaçons que j'ai vus cet hiver, de nos quais, 6+6
         Pêle-mêle passer, nous jetant un froid sombre, 6+6
         Mais fuyant et fondant rapidement dans l'ombre, 6+6
         N'étaient pas plus haineux et n'étaient pas plus vains. 6+6
20 Toi qui jadis, pareil aux combattants divins, 6+6
         Venais seul, sans armée et délivrais des villes, 6+6
         Laisse hurler sur toi le flot des clameurs viles. 6+6
         Qu'est-ce que cela fait ? Viens, donnons-nous la main. 6+6
         Et moi le vieux Français, toi l'antique Romain, 6+6
25 Sortons. C'est un lieu triste où l'on est mal à l'aise 6+6
         Et regagnons chacun notre haute falaise 6+6
         Où si l'on est tué, du moins c'est par la mer ; 6+6
         Allons chercher l'insulte auguste de l'éclair, 6+6
         La fureur jamais basse et la grande amertume, 6+6
30 Le vrai gouffre, et quittons la bave pour l'écume. 6+6
mètre profil métrique : 6+6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie