LAC_2/LAC50
Auguste Lacaussade
Poèmes et Paysages
1852
POÈMES ET PAYSAGES
XIX
À une Inconnue
         De nos forêts tige inconnue, 8
         Toi qui de tes fraîches hauteurs 8
         Sur ma route brûlée et nue 8
         As versé tes vierges senteurs ; 8
5 Grotte mystérieuse et douce, 8
         Oasis de palmiers couvert, 8
         Fontaine où je puis sur la mousse 8
         Boire avec l'oiseau du désert ; 8
         Pensive enfant de ma vallée, 8
10 Muse cachée au fond des bois, 8
         Âme fraternelle et voilée, 8
         Dont la voix répond à ma voix ; 8
         Toi qui dans l'ombre et solitaire 8
         As tressé pour l'obscur chanteur 8
15 Une couronne de mystère 8
         Des premiers songes de ton cœur ; 8
         Puisque à mes yeux ton front se voile, 8
         O lys que trahit son odeur ; 8
         Puisque, invisible et chaste étoile, 8
20 Tu t'enfermes dans ta pudeur ; 8
         Garde ton ombre, âme discrète ! 8
         Sainte est pour moi ta volonté. 8
         Mais, ô muse ! que le poète 8
         Toujours te sente à son côté. 8
25 De tes songes peuple mes rêves, 8
         De mes chansons enivre-toi : 8
         Pareille à l'oiseau blanc des grèves, 8
         Plane sans cesse autour de moi ! 8
         Sois l'Ariane pure et blonde 8
30 Qui, m'inspirant dans mes sommeils, 8
         Me conduise à travers le monde 8
         Par le fil d'or de ses conseils. 8
         Loin des bruits de la multitude, 8
         Sois mon nid dans les rameaux verts ; 8
35 Le palmier de ma solitude 8
         Où viendront s'abriter mes vers. 8
         De mes flots troublés sois le cygne. 8
         Garde-moi ta douce pitié, 8
         Car j'ai souffert, et je suis digne 8
40 Que quelqu'un m'ait en amitié. 8
         Et dans ton mystère, ange ou femme, 8
         Que le ciel te bénisse un jour, 8
         Pour avoir fait à ma pauvre âme 8
         La sainte aumône de l'amour ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie