LAC_2/LAC68
Auguste Lacaussade
Poèmes et Paysages
1852
POÈMES ET PAYSAGES
XXXVII
En Mer
         Le ciel est pur, la vague est douce. 8
         Ô diaphane, ô belle nuit ! 8
         Au souffle tiède qui le pousse 8
         Notre vaisseau vogue sans bruit. 8
5 Bleu cristal que nul vent ne plisse, 8
         Le ciel est comme un lac dormant. 8
         Sur le saphir la lune glisse, 8
         Nacelle de nacre et d'argent. 8
         Au lent roulis qui nous balance, 8
10 L'équipage s'est endormi ; 8
         Seul avec l'onde et le silence, 8
         Seul, je veille et cause à demi. 8
         Ici, la brise dans la voile 8
         A des soupirs pleins de douceur ; 8
15 Là-bas, luit une large étoile, 8
         Qui me sourit comme une sœur. 8
         Laissant de vaporeux sillages 8
         Dans leur course au-dessus des eaux, 8
         Au bord du ciel de blancs nuages 8
20 Errent comme de blancs agneaux. 8
         Le cœur plein de volupté triste, 8
         Les yeux perdus à l'horizon, 8
         Je songe au doux saint Jean-Baptiste, 8
         L'enfant à la blanche toison. 8
25 Tout est repos, tout est mollesse : 8
         Une lumineuse fraîcheur 8
         M'enivre, me berce et me laisse 8
         Des rêves d'ange et de blancheur. 8
         Je sens couler en tout mon être 8
30 Un ineffable apaisement : 8
         Du monde où nous devons renaître 8
         N'est-ce point un pressentiment ? 8
         Je voudrais prier pour répandre 8
         Mon trop-plein de vague bonheur, 8
35 Mais ma voix se refuse à rendre 8
         La paix aimante de mon cœur. 8
         Lune, nacelle de lumière, 8
         Toi qui passes sur mon front nu, 8
         Porte ma muette prière 8
40 Jusqu'au trône de l'Inconnu. 8
         Dis-lui que sur ces tièdes lames 8
         Où vient se jouer ton rayon, 8
         L'œil baigné de tes belles flammes, 8
         J'ai vers toi murmuré son nom ; 8
45 Dis-lui que dans mon sein qu'oppresse 8
         Le poids de ta sérénité, 8
         Une âme a frémi de tendresse 8
         Devant ta pieuse clarté ; 8
         Dis-lui que j'aime et que j'aspire, 8
50 Dis-lui mon chaste enivrement ; 8
         Dis… ce que l'homme ne peut dire 8
         Ni ne peut taire entièrement ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie