LAF_2/LAF42
Jules Laforgue
Les Complaintes
1885
À PAUL BOURGET
         En deuil d'un Moi-le-Magnifique 8
         Lançant de front les cent pur-sang 8
         De ses vingt ans tout hennissants, 8
         Je vague, à jamais Innocent, 8
5 Par les blancs parcs ésotériques 8
         De l'Armide Métaphysique. 8
         Un brave bouddhiste en sa châsse, 8
         Albe, oxydé, sans but, pervers, 8
         Qui, du chalumeau de ses nerfs, 8
10 Se souffle gravement des vers, 8
         En astres riches, dont la trace 8
         Ne trouble le Temps ni l'Espace. 8
         C'est tout. À mon temple d'ascète 8
         Votre Nom de Lac est piqué : 8
15 Puissent mes feuilleteurs du quai, 8
         En rentrant, se r'intoxiquer 8
         De vos AVEUX, ô pur poète ! 8
         C'est la grâce que j'me souhaite. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie