LAF_2/LAF63
Jules Laforgue
Les Complaintes
1885
AUTRE COMPLAINTE
DE L'ORGUE DE BARBARIE
────
         Prolixe et monocorde, 6
         Le vent dolent des nuits 6
         Rabâche ses ennuis, 6
         Veut se pendre à la corde 6
5 Des puits ! Et puis ? 4
         Miséricorde ! 4
         ‒ Voyons, qu'est-ce que je veux ? 7
         Rien. Je suis-t-il malhûreux ! 7
         Oui, les phares aspergent 6
10 Les côtes en sanglots, 6
         Mais les volets sont clos 6
         Aux veilleuses des vierges, 6
         Orgue au galop, 4
         Larmes des cierges ! 4
15 ‒ Après ? Qu'est-ce qu'on y peut ? 7
         ‒ Rien. Je suis-t-il malhûreux ! 7
         Vous, fidèle madone, 6
         Laissez ! Ai-je assisté, 6
         Moi, votre puberté ? 6
20 Ô jours où Dieu tâtonne, 6
         Passants d'été, 4
         Pistes d'automne ! 4
         ‒ Eh bien ! Aimerais-tu mieux… 7
         ‒ Rien. Je suis-t-il malhûreux ! 7
25 Cultes, Littératures, 6
         Yeux chauds, lointains ou gais, 6
         Infinis au rabais, 6
         Tout train-train, rien qui dure, 6
         Oh ! À jamais 4
30 Des créatures ! 4
         ‒ Ah ! Ça qu'est-ce que je veux ? 7
         ‒ Rien. Je suis-t-il malhûreux ! 7
         Bagnes des pauvres bêtes, 6
         Tarifs d'alléluias, 6
35 Mortes aux camélias, 7
         Oh ! Lendemain de fête 6
         Et paria, 4
         Vrai, des planètes ! 4
         ‒ Enfin ! Quels sont donc tes vœux ? 7
40 ‒ Nuls. Je suis-t-il malhûreux ! 7
         La nuit monte, armistice 6
         Des cités, des labours. 6
         Mais il n'est pas, bon sourd, 6
         En ton digne exercice, 6
45 De raison pour 4
         Que tu finisses ? 4
         ‒ Bien sûr. C'est ce que je veux. 7
         Ah ! Je suis-t-il malhûreux ! 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie