LAF_2/LAF73
Jules Laforgue
Les Complaintes
1885
COMPLAINTE DU VENT
QUI S'ENNUIE LA NUIT
────
         Ta fleur se fane, ô fiancée ? 8
         Oh ! Gardes-en encore un peu 8
         La corolle qu'a compulsée 8
         Un soir d'ennui trop studieux ! 8
5 Le vent des toits qui pleure et rage, 8
         Dans ses assauts et ses remords, 8
         Sied au nostalgique naufrage 8
         Où m'a jeté ta Toison-d'Or. 8
         Le vent assiège, 4
10 Dans sa tour, 3
         Le sortilège 4
         De l'Amour ; 3
         Et, pris au piège, 4
         Le sacrilège 4
15 Geint sans retour. 4
         Ainsi, mon Idéal sans bride 8
         T'ubiquitait de ses sanglots, 8
         Ô calice loyal mais vide 8
         Qui jouais à me rester clos ? 8
20 Ainsi dans la nuit investie, 8
         Sur tes pétales décevants, 8
         L'Ange fileur d'eucharisties 8
         S'afflige tout le long du vent. 8
         Le vent assiège, 4
25 Dans sa tour, 3
         Le sortilège 4
         De l'Amour, 3
         Et, pris au piège, 4
         Le sacrilège 4
30 Geint sans retour. 4
         Ô toi qu'un remords fait si morte, 8
         Qu'il m'est incurable, en tes yeux, 8
         D'écouter se morfondre aux portes 8
         Le vent aux étendards de cieux ! 8
35 Rideaux verts de notre hypogée, 8
         Marbre banal du lavabo, 8
         Votre hébétude ravagée 8
         Est le miroir de mon tombeau. 8
         Ô vent, allège 4
40 Ton discours 3
         Des vains cortèges 4
         De l'humour ; 3
         Je rentre au piège, 4
         Peut-être y vais-je 4
45 Tuer l'Amour ! 4
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie