LAF_2/LAF75
Jules Laforgue
Les Complaintes
1885
COMPLAINTE DU ROI DE THULÉ
────
         Il était un roi de Thulé, 8
         Immaculé, 4
         Qui loin des jupes et des choses, 8
         Pleurait sur la métempsychose 8
5 Des lys en roses, 4
         Et quel palais ! 4
         Ses fleurs dormant, il s'en allait, 8
         Traînant des clés, 4
         Broder aux seuls yeux des étoiles, 8
10 Sur une tour, un certain Voile. 8
         De vive toile, 4
         Aux nuits de lait ! 4
         Quand le voile fut bien ourlé, 8
         Loin de Thulé, 4
15 Il rama fort sur les mers grises, 8
         Vers le soleil qui s'agonise, 8
         Féerique Église ! 4
         Il ululait : 4
         « Soleil-crevant, encore un jour, 8
20 Vous avez tendu votre phare 8
         Aux holocaustes vivipares, 8
         Du culte qu'ils nomment l'Amour. 8
         « et comme, devant la nuit fauve, 8
         Vous vous sentez défaillir, 7
25 D'un dernier flot d'un sang martyr 8
         Vous lavez le seuil de l'Alcôve ! 8
         « Soleil ! Soleil ! Moi je descends 8
         Vers vos navrants palais polaires, 8
         Dorloter dans ce Saint-Suaire 8
30 Votre cœur bien en sang, 6
         En le berçant ! » 4
         Il dit, et, le Voile étendu, 8
         Tout éperdu, 4
         Vers les coraux et les naufrages, 8
35 Le roi raillé des doux corsages, 8
         Beau comme un Mage 4
         Est descendu ! 4
         Braves amants ! Aux nuits de lait, 8
         Tournez vos clés ! 4
40 Une ombre, d'amour pur transie, 8
         Viendrait vous gémir cette scie : 8
         « Il était un roi de Thulé 8
         Immaculé… » 4
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie