LAF_2/LAF76
Jules Laforgue
Les Complaintes
1885
COMPLAINTE DU SOIR DES COMICES AGRICOLES
────
         Deux royaux cors de chasse ont encore un duo 12
         Aux échos, 3
         Quelques fusées reniflent s'étouffer là-haut ! 12
         Allez, allez, gens de la noce, 8
5 Qu'on s'en donne une fière bosse ! 8
         Et comme le jour naît, que bientôt il faudra, 12
         À deux bras, 3
         Peiner, se recrotter dans les labours ingrats, 12
         Allez, allez, gens que vous êtes, 8
10 C'est pas tous les jours jour de fête ! 8
         Ce violon incompris pleure au pays natal, 13
         Loin du bal, 3
         Et le piston risque un appel vers l'Idéal… 12
         Mais le flageolet les rappelle 8
15 Et allez donc, mâl's et femelles ! 8
         Un couple erre parmi les rêves des grillons, 12
         Aux sillons ; 3
         La fille écoute en tourmentant son médaillon. 12
         Laissez, laissez, ô cors de chasse, 8
20 Puisque c'est le sort de la race. 8
         Les beaux cors se sont morts ; mais cependant qu'au loin, 12
         Dans les foins, 3
         Crèvent deux rêves niais, sans maire et sans adjoint. 13
         Pintez, dansez, gens de la Terre, 8
25 Tout est un triste et vieux Mystère. 8
         ‒ Ah ! Le Premier que prit ce besoin insensé 12
         De danser 3
         Sur ce monde enfantin dans l'Inconnu lancé ! 12
         Ô Terre, ô terre, ô race humaine, 8
30 Vous me faites bien de la peine. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie