LOU_1/LOU10
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
PREMIERS VERS
ENTRE L’ÂME ET LE MONDE
         La destinée humaine ! — quelle angoisse tombe, 12
         Au fond de notre cœur, de ces mots désolés. 12
         Dès le sein maternel jusqu’au sein de la tombe 12
         Nous chasse le temps sombre aux yeux toujours voilés. 12
5 Force aveugle au pouvoir d’une force inconnue, 12
         Sans répondre à ma plainte il s’écoule sans bruit ; 12
         Il passe, indifférent à ma voix continue, 12
         Et toujours plus avant me pousse dans la nuit. 12
         Et je sens vivre en moi des légions fécondes 12
10 Qui travaillent dans l’ombre, avec d’obscurs moyens, 12
         Le mystère ignoré de leurs tâches profondes 12
         Dont ma faible raison ne saura jamais rien. 12
         Chassé hors de moi-même, assailli par le doute, 12
         Voyageur égaré, sans but et sans foyer, 12
15 Je suis pris de vertige au milieu de la route, 12
         Je glisse à chaque pas, je me sens tournoyer 12
         Entre un gouffre insondable et des roches dressées 12
         Entre l’Âme et le Monde, — et j’avance en tremblant, 12
         Éperdu, sur le pont frêle de mes pensées, 12
20 Tant qu’il plaira de battre à mon cœur pantelant. 12
(Imité de Lenau.)
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie