LOU_1/LOU14
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
PREMIERS VERS
         C’était une vallée horrible et toute nue, 12
         Un ravin labouré dans une ère inconnue 12
         Par la lave tumultueuse des volcans, 12
         Puis inondé d’azur par les bleus océans, 12
5 Sans doute. — Mais la mer, de marée en marée, 12
         S’était loin des grands monts sauvages retirée ; 12
         Et les déserts et les rochers n’entendaient plus 12
         Le bruit vague et chanteur du flux et du reflux. 12
         Et le val restait morne entre les monts austères 12
10 Où s’ouvraient fixement des gueules de cratères ; 12
         Et sans phase, la nuit, le jour, l’été, l’hiver, 12
         Le sillon monstrueux ravagé par la mer 12
         Se désolait dans le silence.
         Immense et noire
         Une forêt poussait sur des pierres d’ivoire. 12
15 Qui donc avait fait croître et grandir autrefois 12
         Sur la blancheur des rocs l’obscurité des bois ? 12
         C’était une vallée horrible et toute nue… 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie