LOU_1/LOU28
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
PREMIERS VERS
         Tu devais être adorable, toi, 9
         Sous tes cheveux « couleur de châtaigne » ; 9
         Tu pouvais dire au poète-roi : 9
         « Dame ne suis, princesse ne daigne ! 9
5 Chante Marie, et sois fier de moi. » 9
         Tu devais être adorable et tendre 9
         Et le chérir comme un grand enfant, 9
         Puisqu’il t’aimait plus que sa Cassandre 9
         Et puisque lui, le dieu triomphant, 9
10 Jusqu’à ta couche il aimait descendre. 9
         Et tu devais avoir à ses pieds 9
         De ces baisers qui ferment les plaies, 9
         Puisqu’il venait, malgré ses lauriers, 9
         Savoir de toi les tendresses vraies 9
15 Et les. . . . . . . . . . . . . . . . . .
         Loin des rancœurs, loin des calomnies, 9
         Réfugié dans tes jeunes bras, 9
         . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie