LOU_1/LOU37
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
ASTARTÉ
LES FILLES DU DIEU
À André Walckenaer.
         Elles avaient piqué des lotus dans leurs boucles 12
         Et mouillé leurs cheveux avec des parfums lourds 12
         Leurs flancs souples roulaient des houles de velours 12
         Leurs longs yeux palpitaient comme des escarboucles. 12
5 Des couleuvres d’argent tournaient sur leurs bras nus 12
         Des colliers descendaient sur leurs mamelles grises 12
         Leurs souffles délicats erraient comme des brises 12
         Dans leurs voix tristes et leurs rires ingénus. 12
         Et les rougeurs des fleurs sur leurs boucles nocturnes 12
10 Tremblaient avec des somnolences taciturnes 12
         Au bout de leurs doigts blancs ongulés de carmin 12
         Et les sourds tapis bleus déroulaient le chemin 12
         Où les filles du dieu sur des fleurs de verveines 12
         Se charmaient l’une l’autre au cours des heures vaines. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie