LOU_1/LOU44
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
ASTARTÉ
L’EFFLORAISON
Mein ertes Amt verricht’ ici so.
RICHARD WAGNER..
         L’encens, les parfums bleus, les prières, 9
         Ont lassé d’ennui tes yeux sacrés. 9
         Vierge, entends-moi, de tes fleurs de pierre. 9
         J’arrive, et je gravis les degrés 9
5 De l’iconostase, où tu reposes 9
         Tes beaux pieds nus, neigeux et nacrés. 9
         Je viens, et j’ai des fleurs, des fleurs closes, 9
         Des mauves, des lys, des œillets blancs, 9
         Des nénufars et des roses roses. 9
10 Vers toi, je viens vers toi, vers tes flancs 9
         Souples et dressés, vers tes reins fauves, 9
         Vers tes cheveux, tes cheveux tremblants. 9
         Et là, toi qui bénis, toi qui sauves, 9
         Tu vas refleurir, vierge aux yeux saints, 9
15 Sous tes cheveux s’ouvriront les mauves. 9
         La lune luira sur tes coussins ; 9
         Je te vêtirai de fleurs humides, 9
         Les nénufars chargeront tes seins ; 9
         Les lys, tu les prendras, purs, splendides, 9
20 Tels que si dans l’air tu les cueillais, 9
         Les fleurs de lys, dans tes doigts candides. 9
         Et si, la nuit durant, tu veillais, 9
         Entre tes orteils d’apothéose 9
         Tu sentirais croître les œillets 9
25 Et sur ta bouche rougir la rose. 9
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie