LOU_1/LOU47
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
ASTARTÉ
LES STIGMATES
À Paul Valéry.
I
         Sous la dalmatique bleue et blanche 9
         Elle a passé, les bras tendus, 8
         Laissant pendre au fil de sa hanche 8
         Les écharpes d’ombre à flots perdus. 9
5 De longues brumes horizontales 9
         S’élevaient sur les encensoirs. 8
         Des lys blancs teignaient leurs pétales 8
         Aux rougissantes pudeurs des soirs. 9
         Elle a gravi, les yeux aux lumières, 9
10 Vers les ciboires inconnus, 8
         Les sept marches d’or, coutumières 8
         Des purs genoux blancs et des pieds nus. 9
         Lentement, elle est montée au faîte, 9
         Les bras croisés, baissés les yeux, 8
15 Avec les rayons du prophète 8
         Divergés de son front radieux. 9
II
         Or voici : toute la cathédrale 9
         Murmurante au bruit de ses pas 8
         Chantait : C’est la passion lustrale. 9
20 Les mécréants ne sauront pas. 8
         Offre à Jésus tes lèvres pour myrrhe 9
         Offre ton souffle pour encens 8
         Offre tes yeux d’eau vive où se mire 9
         L’ombre des soirs incandescents 8
25 Offre ta maigreur mystique, ô Vierge, 9
         Long-vêtue en tes purs cheveux 8
         Ton long corps blanc brûlé comme un cierge, 9
         En holocauste au dieu des vœux. 8
         Dans la chaleur des eucharisties 9
30 Avec le geste triomphant 8
         De tendre à Dieu deux vierges hosties 9
         Deux grands cœurs de mère et d’enfant. 8
III
         Et splendide comme une idole 8
         Laissant palpiter sur tes bras blonds 9
35 Tes cheveux brodés pour étole… 8
         Levant les mains vers les vitraux longs 9
         Retourne-toi, haute et nimbée 8
         Ô Vierge, Mère, pur Cœur de feu 9
         Âme à tout jamais absorbée 8
40 Par l’extase épuisante vers Dieu 9
         Et, noire sur l’aube indécise 8
         Les pieds joints et les yeux éperdus 9
         Telle que saint François d’Assise 8
         Stigmatisé les bras étendus. 9
45 Montre de tes mains sibyllines 8
         — D’horreur et d’orgueil les doigts ailés — 9
         La trace des lèvres divines 8
         Aux pointes de tes seins étoilés. 9
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie