LOU_1/LOU7
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
PREMIERS VERS
MÉLOPÉE
Chanson
         Si je pouvais, si je pouvais dire 9
         À ses yeux pers qu’ils m’ont rendu fou, 9
         Que je mourrais devant leur sourire 9
         Pour ses bras blancs pendus à mon cou ! 9
5 Si je pouvais, si je pouvais dire 9
         À ses yeux pers qu’ils m’ont rendu fou ! 9
         Si je pouvais, si je pouvais faire 9
         Quelque haut fait qui pût l’ébranler ! 9
         Pourquoi faut-il souffrir et me taire 9
10 Quand j’ai si mal de ne point parler ? 9
         Si je pouvais, si je pouvais faire 9
         Quelque haut fait qui pût l’ébranler ! 9
         Si je pouvais, si je pouvais croire 9
         Qu’elle a compris, qu’elle m’aime un peu ! 9
15 Mais non, j’ai dû quitter sa mémoire ! 9
         Elle m’oublie… Et pourtant, mon Dieu ! 9
         Si je pouvais, si je pouvais croire 9
         Qu’elle a compris, qu’elle m’aime un peu ! 9
         Si vos grands yeux savaient ma tristesse 9
20 Et que leur paix cause mon souci, 9
         Vous diriez aussi : 5
         Ne doutez plus ! Votre amour m’oppresse : 9
         Je vous aime aussi ! 5
         Si nous pouvions mêler nos pensées 9
25 Et nos regards et nos doigts tremblants ! 9
         Si nous pouvions aller, las et lents, 9
         Parmi l’oubli des peines passées, 9
         Rêver d’amour sous les tilleuls blancs ! 9
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie