LOU_1/LOU80
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
LA FORÊT DES NYMPHES
L’AUBE DE LA LUNE
         Regarde la naissance ardente de la lune, 12
         Ô Stulcas ! c’est un cœur qui verse sur les eaux 12
         Le sang d’une aube horrible et les subtils réseaux 12
         Qui livrent la dryade à sa triste fortune. 12
5 Les ombres des palmiers s’éveillent, et chacune 12
         Traîne deux fils de flamme à ses obscurs fuseaux, 12
         Et les crins du centaure et l’aile des oiseaux 12
         Se haussent, alourdis d’une pourpre importune. 12
         Le bruit des palmes doux comme la pluie en mer 12
10 Tombe et coule sur les bras nus des nymphes. L’air 12
         Tremble, invisible vol de fraîcheurs fantastiques. 12
         Tout dort. Un crapaud rond plonge dans l’étang clair. 12
         La corne du satyre hostile aux troncs antiques 12
         Se détourne des bois et se heurte à la nuit. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie