LOU_1/LOU85
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
LA FORÊT DES NYMPHES
LE SOIR
         Parmi les jeux de l’ombre et du soleil qui bouge, 12
         Nudité dans les bois étendue, ô chaleur ! 12
         Lasse et penchant sur elle une indicible fleur, 12
         Elle ouvre mollement sa bouche blonde et rouge 12
5 Sur la mousse qui mouille et pénètre sa peau 12
         De toute la fraîcheur de la terre, elle étire 12
         Ses talons, à l’espoir languissant du satyre 12
         Qui chante, et près du fleuve essaye un clair pipeau. 12
         Mais l’herbe qui tortille et tend sa langue verte 12
10 Seule irrite au soleil la nymphe longue-ouverte, 12
         Esclave des lauriers où son beau corps est né, 12
         À jamais nourriture et plaisir des grands faunes, 12
         Et qui suit vers le soir d’un œil passionné 12
         Les quatre étalons bleus descendre des cieux jaunes. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie